Home>Publications Data Centers

Back to the list

Les génératrices d’urgence dans les immeubles commerciaux

Électricité Québec - Par Michel Chartier, ing.

Print

Sorry, this article is available in French only.

Dans les immeubles publics, les génératrices sont principalement utilisées pour les systèmes d’urgences servant à l’évacuation des personnes et le fonctionnement de la pompe à incendie.

À cet effet, l’utilisation et l’installation d’une  génératrice dans les immeubles publics et servants aux systèmes d’évacuation d’urgence et d’incendie sont toutes deux régies par la norme CSA 282 et les réglementations locales.

La norme CSA 282 dicte l’installation de la génératrice et le type de carburant devant l’alimenter. Actuellement, les types de carburant acceptés actuellement sont uniquement le diesel ou l’essence, afin de conserver une indépendance vis-à-vis une source d’alimentation externe. Par contre, certaines provinces commencent à regarder la possibilité d’accepter le gaz naturel comme source d’alimentation de ces systèmes puisque la fiabilité du réseau de gaz naturel est supérieure au réseau d’électricité.

Dans les immeubles publics, la génératrice installée doit démarrer en moins de 15 secondes (ce délai diminue à 10 secondes pour les hôpitaux) et permettre d’alimenter les systèmes d’urgences de façon continue.

Lorsqu’une génératrice est utilisée pour alimenter la pompe à incendie, cette dernière doit toujours avoir priorité. Il faut donc s’assurer que la charge normalement raccordée sur la génératrice n’empiète pas sur les besoins de la pompe à incendie. Il est possible d’installer un système de délestage automatique permettant de libérer l’espace requis pour les besoins de la pompe à incendie, advenant une alarme incendie et une demande de démarrage de la génératrice.

Cette façon de faire vous permet donc d’utiliser la presque totalité de la capacité de la génératrice en temps normal. Par contre, il est important de bien aviser les usagers des critères de délestages.

Une génératrice utilisée pour l’alimentation des systèmes de secours d’un immeuble, dont la pompe à incendie, requiert un commutateur automatique de charges spécifique à ce type de besoin. En effet, les critères de construction de ces commutateurs et leur installation sont différents des commutateurs réguliers.

Ce commutateur doit être dans la même salle que la pompe, et ses artères d’alimentation doivent êtres capables de résister deux (2) heures au feu.

En ce qui a trait à l’autonomie, il est important de se référer aux normes locales afin de respecter le minimum requis.

Selon la norme C282 – 2005, cette autonomie devrait être de deux heures en tout temps à pleine capacité. Il est recommandé d’avoir quatre heures afin de conserver le deux heures d’autonomie minimale après les essais périodiques de deux heures.

Naturellement, il est très important de s’assurer que la génératrice est capable d’assumer le courant d’appel des divers équipements d’urgences, dont la pompe à incendie. Nous discuterons plus de cette  caractéristique dans notre prochaine chronique.

En ce qui a trait à la norme C282, cette dernière régit non seulement l’installation mais également l’opération, l’entretien et les essais. Il est donc très important pour l’usager de connaître les normes et règlements en vigueur dans sa région avant d’entreprendre une telle installation.