Accueil>Publications centres de données

Publications : Génératrices de relève et d'urgence - Alimentation ASC

Retour à la liste

L’utilisation des systèmes de batteries d'accumulateurs -48Vcc

Électricité Québec - par Michel Chartier, ing.

Imprimer

Il est vrai que le téléphone est très fiable. Qui d’entre nous se souvient d’avoir vécu une panne majeure du téléphone (sauf en 1987 à la suite de l’orage solaire).

Cette fiabilité et cette robustesse, les systèmes de téléphonie la doivent en partie aux systèmes de batteries d’accumulateurs -48Vcc qui alimente le réseau jusque dans nos maisons. C’est d’ailleurs le seul appareil qui ne nécessite aucune alimentation de votre maison pour qu’il fonctionne (pour un téléphone standard avec fil). Ces batteries d’accumulateurs sont utilisées depuis plus d’un demi-siècle en téléphonie.

 

Afin de bien faire fonctionner ce réseau, les compagnies de téléphonie ont besoin de batteries d’accumulateurs ayant de très grandes capacités. Le standard dans l’industrie de la téléphonie est d’avoir une autonomie de 3 heures sur batteries (de 8 heures pour les petits sites éloignés).

Vous noterez que nous avons écrit -48Vcc et non +48Vcc. En fait, il s’agit de -48Vcc car la borne positive est mise à la terre. Le -48Vcc est l’un des rares standards à s’être imposé mondialement pour tout ce qui est téléphonie. Les 5 continents utilisent les mêmes systèmes de -48Vcc.

Comment ces systèmes fonctionnent-ils ? En fait, c’est très simple. Les batteries d’accumulateurs sont toujours électriquement raccordées aux redresseurs (chargeurs). Ce sont ces redresseurs qui alimentent la charge directement lorsque l’alimentation CA (Hydro ou génératrice) est disponible. Plusieurs redresseurs sont installés en parallèle afin d’obtenir la capacité en courant voulue.

En tant normal, la tension cc des redresseurs est maintenue à -52Vcc pour empêcher les accumulateurs de débiter du courant. Lors d’une panne de l’alimentation des redresseurs, la tension devient automatiquement celle des accumulateurs, soit -48Vcc et ce faisant elles débitent le courant requis pour alimenter la charge, sans aucune interruption.

Ces systèmes de redresseurs sont de dimension assez imposante, allant de 200 Acc (à -48Vcc) jusqu’à 20000 Acc (à -48Vcc). C’est à cause de ces forts courants que la dimension des câbles installés dans ce type d’installation est importante. De plus, il ne peut y avoir plus de .25Vcc de chute de tension entre les redresseurs et les panneaux de services -48Vcc qui desservent les charges. Il s’agit d’une chute acceptable de 0,5%, soit 10 fois la chute permise pour le voltage régulier (208 V ou 600 V). Avec cette faible chute de tension obligatoire, les câbles utilisés sont encore plus gros et dépassent souvent de 4 à 5 fois la capacité maximale des redresseurs.

L’installation de tel système est spécialisée et plusieurs règles internes aux différentes compagnies de téléphonie doivent êtres appliquées, principalement concernant la mise à la terre.

Il existe principalement deux types d’accumulateurs utilisés :

  1. Les VRLA (Valve Regulated Lead-Acid),comme montrés sur la photo 1.

  2. Les humides (ou mouillées), comme sur la photo 2.

Les deux types ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients et il est très important d’évaluer adéquatement les besoins et les attentes du client avant de lui proposer un choix.

Il faut se souvenir d’une chose très importante : dans l’univers des batteries, tous les accumulateurs ne sont pas créés égaux…

Publications : Génératrices de relève et d'urgence - Alimentation ASC