Accueil>Publications centres de données

Publications : Génératrices de relève et d'urgence - Alimentation ASC

Retour à la liste

Les différentes topologies des Alimentations Statiques Sans Coupure (ASSC)

Électricité Québec - Par Michel Chartier, ing.

Imprimer

Comme vous avez pu le constater dans nos chroniques antérieures, le monde qui nous entoure va de plus en plus vite et les attentes de la clientèle des différentes industries (banques, câblodistribution, téléphonie et autres) sont de plus en plus élevées face à la disponibilité des services.

Personne n’aime se retrouver devant le guichet automatique de son institution bancaire avec un message « Hors Service », ni voir son service Internet interrompu pour plusieurs heures, surtout lors d’une transaction d’achat sur Internet…

Face aux attentes sans cesse grandissantes de sa clientèle et du marché en général, ces différentes industries doivent donc mettre en place des systèmes d’alimentation en électricité de plus en plus fiables et de plus en plus robustes afin de s’assurer d’une disponibilité des services à plus de 99.99% du temps.

Les manufacturiers de serveurs ont d’ailleurs compris cette problématique et c’est pourquoi la majorité des serveurs et autres équipements informatiques critiques sont munis de deux blocs d’alimentation, prévus pour recevoir leur alimentation de deux sources différentes.

Le système ASSC d’un client doit donc répondre aux critères que le client aura établis en fonction de son budget et des contraintes de son marché et de sa clientèle.

En général, la conception doit répondre aux quatre critères suivants :

  • Redondance ;
  • Robustesse ;
  • Fiabilité ;
  • Rétablissement.

REDONDANCE

La redondance est un des critères auquel les industries attachent le plus d’importance. Par contre, il s’agit de bien comprendre ce que cela implique. La meilleure redondance va de la charge vers la source. Donc, si deux sources différentes sont disponibles pour alimenter un serveur et que le risque d’avoir une panne sur ces deux sources simultanément est faible, il peut s’agir d’une redondance suffisante pour certains clients. i.e. une alimentation sur ASSC et l’autre sur Hydro-Québec.

Naturellement, il faudra s’assurer ici que l’ASSC ne sera jamais chargé à plus de 40% de sa capacité et il faudra également prévoir des commutateurs statiques pour les équipements qui n’ont qu’un seul bloc d’alimentation. Ce commutateur transférera l’alimentation sur l’autre source en quelques millisecondes. Par contre, même si cette redondance semble suffisante, elle laisse un risque élevé lors de l’entretien ou lors de bris de l’ASSC.

Nous parlons donc ici de robustesse.

ROBUSTESSE

En suivant l’exemple mentionné précédemment, nous pourrions remplacer la source Hydro-Québec par un autre ASSC et la robustesse du système en serait grandement améliorée, si les différentes composantes qui constituent le système ASSC ont été agencées adéquatement pour permette un entretien et un remplacement facile et sans coupure lorsque requis.

Ce qui amène à la fiabilité du système.

FIABILITÉ

Un système est aussi fiable que sa partie la plus faible. Il faut donc s’assurer qu’il n’y a pas de point unique de défaillance dans le système et que les opérateurs en comprennent le fonctionnement afin de palier les situations d’urgence le plus rapidement possible.

Dans plusieurs cas épertoriés, des pannes majeures auraient pu être évitées si le personnel en place avait su analyser ou comprendre l’impact des différentes alarmes qui se présentaient à l’écran devant eux.

Un rétablissement de l’alimentation sera donc requis.

RÉTABLISSEMENT

Il est donc très important d’avoir une conception et un système qui permettent un rétablissement rapide afin de remettre en fonction la salle des serveurs advenant une catastrophe majeure. Le rétablissement se fait souvent avec un manuel d’urgence en main et beaucoup de sueur sur le front.

QU’EN EST-IL DES DIFFÉRENTES CONFIGURATIONS QUI SE RÉALISENT AUJOURD’HUI ?

Une grande partie du marché se dirige vers des installations ASSC A+B, c’est-à dire, par exemple, deux systèmes de 200 kW, qui se partagent 100 kW de charge chacun afin d’avoir une redondance au niveau de la charge. Les deux systèmes sont totalement indépendants l’un de l’autre.

L’avantage de cette solution est que la batterie d’accumulateur de votre système ASSC n’est plus votre point faible puisqu’elle est redondante entre les systèmes. Certains clients vont même jusqu’à installer deux ASSC de marques différentes afin de diluer le risque.

Par contre cette solution requiert un système de télésurveillance plus sophistiqué afin de s’assurer que la charge au niveau des panneaux ne dépasse pas la limite permise par le système pour conserver la redondance recherchée.

Naturellement, cette topologie peut s’appliquer au niveau des génératrices également et sur l’ensemble de la distribution.

Pour conclure, nous croyons qu’il est très important de connaître le marché du client que nous desservons afin de le guider dans ses choix, dans le respect de ses attentes et de ses budgets.

Publications : Génératrices de relève et d'urgence - Alimentation ASC