Accueil>Publications centres de données

Publications : Génératrices de relève et d'urgence - Alimentation ASC

Retour à la liste

Les chemins empruntés par les charges

Électricité Québec - Michel Chartier, ing.

Imprimer

Qu’arrive-t-il alors à une protection de MALT d’un disjoncteur à 600 V si une faute à la terre se produit au secondaire d’un transformateur 600- 20/208V?

La réponse…RIEN ! Une faute de MALT du côté 208 V restera du côté 208 V et passera tout à fait inaperçue du côté 600 V, puisque la protection  du côté 600 V évalue les courants de faute à la terre sur l’artère de 600 V et réagit si l’équilibre des courants n’est plus respecté. Dans le cas d’une faute à la terre du côté 208 V, l’équilibre des courants du côté 600 V n’est pas affecté.

Par contre, si la faute à la terre du côté 208 V persiste et  augmente, cette dernière pourrait devenir assez importante pour faire déclencher la protection en surcharge ou en court-circuit de la protection à 600 V en amont. Le croquis (1) montre le chemin que suit un courant de faute.

Vous imaginez donc l’importance d’avoir une bonne MALT et d’avoir le chemin de retour de courant le plus court possible pour que ledit courant n’influence pas d’autres charges sur son chemin.

Imaginez maintenant que cette MALT n’ait pas été installée convenablement et que le conducteur de continuité des masses du primaire ait été utilisé comme MALT. Le courant retournera du côté 208 V du transformateur mais en empruntant un chemin inattendu provenant de la distribution principale, tel qu’illustré. (voir le croquis 2).

Par contre, même en empruntant ce chemin, la protection de faute à la terre du côté 600 V n’aidera en rien.

Il est donc très important de connaître la charge que le transformateur alimentera et si cette charge requiert une protection de faute à la terre pour assurer son bon  fonctionnement. Dans l’affirmative, une protection de faute à la terre devra être installée du côté 208 V du transformateur.

Les principes physiques de bases et un dessin permettent majoritairement de comprendre l’évolution d’un courant de faute à la terre. À quoi donc sert la continuité des masses si ce n’est pas pour la protection ?Nous verrons cet aspect dans notre prochaine chronique.

Publications : Génératrices de relève et d'urgence - Alimentation ASC